22 mars 2011

[Jeux Vidéos] 3ème trophée de platine - Terminator Renaissance (Salvation)


Après le trophée de platine de Killzone 3 j'ai voulu, en attendant Motorstorm Apocalypse m'en faire un autre petit dans les jeux que j'ai.

J'avais le choix : Uncharted 2, Batman Arkham Asylum, Infamous, Need for Speed, et même Saw... Mais c'est alors que j'ai vu Terminator Renaissance chez un de mes amis. Hyuuji l'ayant fait il y a quelques jours, il m'as dit qu'il s'obtenait en 5h à tout casser. Ni une, ni deux, je lui demande de me le prêter et c'est parti pour 4-5h de torture.
Le jeu vous explose la rétine tellement il est moche, le système de couverture est à la ramasse (comprenez que d'un côté d'un muret on peut se planquer mais pas de l'autre, WTF ?)


Pour avoir ce platine, même pas besoin de demander de l'aide. Il suffit tout simple de commencer le jeu en difficile (très simple comparé au mode extrème d'Uncharted 2) puis de le finir dans ce même mode. Chaque niveau passé vous débloquera un trophée d'Or (ouais rien que ça) et une fois la souffrance terminée le platine se débloque aussitôt vous permettant de passer vite à un autre jeu.

Terminator Salvation est le jeu pour tout chasseur de trophée voulant un platine ultra simple à avoir. Apparemment, Saw dans son genre n'est pas mal non plus, une partie suffit à avoir le platine sans forcer. Mais pour l'avoir commencé je sens que ça va être une épreuve dans le simple fait d'y jouer.

20 mars 2011

[Critique] Rango



Synopsis : Alors qu'il mène sa vie sans histoire d'animal de compagnie, Rango, caméléon peu aventurier, est en pleine crise d'identité : à quoi bon avoir des ambitions quand tout ce qu'on vous demande, c'est de vous fondre dans la masse ?
Un jour, Rango échoue par hasard dans la petite ville de Poussière, dans l'Ouest sauvage, où de sournoises créatures venues du désert font régner la terreur. Contre toute attente, notre caméléon, qui ne brille pas par son courage, comprend qu'il peut enfin se rendre utile. Dernier espoir des habitants de Poussière, Rango s'improvise shérif et n'a d'autre choix que d'assumer ses nouvelles fonctions. Affrontant des personnages plus extravagants les uns que les autres, Rango va-t-il devenir le héros qu'il se contentait jusque-là d'imiter ?

Le mot du geek : Après l'excellent Paul, Allociné remet le couvert cette fois avec Rango, film d'animation qui sortira le 23 mars prochain sur vos écrans. Tout comme le film de Greg Mottola, il a été bien accueilli par le panel de blogueurs d'Allociné car il a été "Club 300 approved", mais contrairement au précédent, je ne l'ai pas autant aimé.

Tout d'abord, commençons par les points forts de ce film d'animation signé Gore Verbinski (papa de la saga Pirates des Caraïbes).
Premier point qui m'as vraiment marqué : la maturité du film. Classé pour les plus de 6 ans, je le conseillerais plutôt à partir de 10. En effet, des sentiments comme le doute, le désespoir, les différents rôles que joue Rango (tirés de Shakespeare pour la plupart) qui nécessitent une connaissance de ses classiques, donnent au petit caméléon une teneur non abordable pour un enfant.
De plus, certaines scènes comportent des mots grossiers et sont parfois bien plus violentes que dans certains autres films d'animation. Il y a même des morts, mais j'en dis déjà trop....
Finalement, il y a cet humour (auquel on accroche, ou pas) complètement décalé et non adapté à un public enfantin. Pour ma part, même si la bande annonce dresse le portrait d'un film comique, je ne me suis pas amusé de bout en bout.


Ensuite, la réalisation qu'elle soit visuelle ou sonore est particulièrement réussie. Qu'on se le dise tout de suite, avec Rango on frôle la fracture de la rétine tellement les environnements sont détaillés et que le moindre grain de sable est reproduit à la perfection. J'ai rarement vu un film d'animation aussi beau, surement pour coller au côté mature du film.
Coté bande son, Klaus Badelt n'est pas à la barre, mais c'est Hans Zimmer qui prends les rênes. Et comme d'habitude, on en prends plein les oreilles !

Dernière critique positive, Johnny Deep interprète à merveille Rango et en fait un personnage attachant avec ses mimiques, sa voix, qui je pense sont sûrement bien imprégnées de tous les rôles que l'acteur a joué.




Critiques négatives maintenant : Rango tombe dans tous les travers du film d'animation une fois le côté mature dépassé. Scénario épuré, temps morts à répétition, prévisible de bout en bout, une femme au fort caractère aux côtés du héros, des adversaires qui font 10 (voire 20) fois sa taille, des alliés miteux (un peu à la manière de Navi dans Zelda).
Pourquoi, mais pourquoi avoir foncé tête baissé dans tous ces clichés, dans tous ces stéréotypes qui détruisent complètement les premières bonnes impressions ?

Ensuite, ceci n'est que mon avis personnel, mais je ne suis pas un fan de l'ambiance western. Forcément je n'ai pas accroché.

Finalement, comme je l'ai dit plus haut, l'humour qui aurait pu rattraper le scénario à la ramasse n'est pas omniprésent et est relativement décalé et ne plaira pas à tout le monde.






Finalement, Rango n'est pas foncièrement mauvais. Son scénario très médiocre rattrapé par une bonne réalisation artistique fait de ce film la petite déception de ce début d'année. Il faut aussi dire que passer après Paul et Le discours d'un roi, c'est pas facile !

Ma note : 2,5/5

17 mars 2011

[Test High Tech] Roccat Apuri



Suite à la présentation des produits Roccat, j'ai eu la chance de repartir avec le Roccat Apuri, un hub usb/mouse bungee.



Le design

Soyons clair, sur le coup, les avis divergent. Personnellement j'adore ce style proche d'un scorpion.
L'Apuri repose sur 3 "pattes" antidérapantes efficaces sur pas mal de surfaces. Le dessus de l'appareil est estampillé d'un beau logo Roccat, le tout sur du soft touch (encore ! C'est partout cette matière, souvenez vous de la manette Neo de chez Subsonic) et agrémenté de 3 loupiotes bleues glaciales.

Cette même couleur est reprise juste en dessous de l'Apuri à travers un logo Roccat illuminé qui donne un peu à la manière des télés Ambilight de chez Philips, une lumière d'ambiance très agréable. Dommage tout de même, il vous sera impossible de les éteindre alors que votre hub est branché ou même d'en changer la couleur (oui oui, regardez la photo ci-dessous, ça contraste un peu (beaucoup ?)).

Alienware m11x R2, Roccat Apuri, et Roccat Kova [+]


Le hub usb

Tout le monde sait ce que c'est et pour ceux qui vivent dans une grotte, ça vous permet en connectant à un seul port usb de votre PC (ou Mac, au choix) de disposer de X ports usb en plus.
Ici, c'est un hub 4 ports, mais qui a quand même une particularité intéressante et non des moindres : une alimentation extérieure.

En effet, le hub c'est cool, mais lorsque l'on connecte de nombreux appareils en USB et que l'on fait des transferts, tout passe par un seul fil et chaque clé/iphone/mp3 pompe de l'énergie pour s'auto-alimenter.
Heureusement, grâce à l'alimentation fournie (et non pas optionnelle comme chez d'autres), le problème ne se pose plus car on donne un bon coup de boost pour supplanter la consommation intensive d'énergie.
Les ports sont en usb 2.0, dommage, le 3.0 aurait été appréciable.



Le mouse bungee

Avant de l'avoir entre les mains, je me suis toujours demandé à quoi servait ce bidule un peu bizarre.
Et après l'avoir testé, je ne peux plus m'en passer dès qu'il s'agit de jouer, où même de travailler.
A quoi çà sert en fait ce truc ? Le mouse bungee tient en fait le fil de votre souris dans une rigole surélevée et évite qu'il frotte soit contre votre table, soit contre son rebord, mais aussi qu'il y ai quelque chose qui se prenne dans votre fil.

Au premier abord, vous allez me dire que c'est encore ma geekitude aiguë qui me joue un tour, mais pour l'avoir fait tester à des cobayes "normaux", eux mêmes sentent une différence, un peu comme l'impression d'avoir une souris sans fil, mais avec tous les avantages d'une filaire.

Le bras de l'Apuri et en caoutchouc mou ce qui permet d'insérer très facilement son fil de souris sans peur de l'abimer. Une fois le fil mis en place le bras suit sans difficulté tout vos mouvements.
Et pour ceux qui voudrait le transporter, ou même n'avoir qu'un hub il est possible de retirer le bras.










Finalement l'Apuri est un produit de très bonne qualité, qui conviendra autant au gamers qu'aux personnes soucieuses de travailler dans un environnement rangé (chez Roccat, ils appellent ça le SDMS (Smart Desktop Management System)), le tout pour 40€.

16 mars 2011

[Jeux Vidéos] Batman Arkham City - Un trailer, une date de sortie et des infos


Si il y a bien un jeu que j'attends avec impatience, c'est bien Batman Arkham City. Suite de l'excellent Batman Arkham Asylum (tiens, en parlant de ça faudrait peut être que je me le platine celui-ci), on a appris récemment qu'il sortirait le 20 octobre prochain, un peu moins d'un mois avant Uncharted 3 qui est lui aussi plein de promesses (je dis ça en passant, mais je suis en train de platiner Uncharted 2).

Ensuite, mauvaise nouvelle pour les fans du chevalier noir, l'aventure principale pourra être finie en 8h seulement contre 12-15h dans les dernier opus. Dommage, je m'attendais à une durée de vie équivalente vu la taille du nouveau terrain de jeu que l'on avait pu voir dans le bureau de Quincy Sharp dans Arkham Asylum. Vous ne vous en souvenez pas, c'est dans ce billet.
La plupart des évènements se dérouleront à l'extérieur contrairement à ce dont nous avions été habitués, apparemment nous nous promèneront dans les rues environ 70 à 80% du temps.

Finalement, on avait entendu parler d'un hypothétique mode coopération, peut être le verrons nous apparaître, en tout cas, c'est ce que ce trailer suggère. On peut également y voir une petite tripotée de vilains méchants pas beaux, et pour info, toutes les images sont tirées du jeu. Enjoy :


13 mars 2011

[Compte rendu] Soirée de lancement Motorstorm Apocalypse


Bien moins funky que la soirée presse mais tout aussi agréable sans aucun doute, j'ai été convié jeudi dernier à découvrir une petite semaine avant tout le monde, le dernier jeu exclusif à la PS3 : Motorstorm Apocalypse.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas bien l'histoire de la saga, petite piqure de rappel : 2007, Motorstorm premier du nom sort uniquement sur PS3. Il pose alors les bases de ce qui fera le succès de ce titre et des prochains : Des courses endiablées entre des pilotes chevronnés qui conduisent des véhicules de vitesse, de puissance et de maniabilité différente dans des environnements naturels aux multiples passages.
2008, Pacific Rift reprends le concept du premier tout en introduisant la notion d'éléments naturels qui pourront chauffer ou refroidir le boost de votre véhicule. Car oui, j'oubliais, dans Motorstorm, le boost est votre meilleure arme ! Illimité, il vous permettra d'attaquer ou de mettre 100 mètres dans la vue à vos adversaires, mais attention il faudra aussi le gérer car à force de l'utiliser votre moteur chauffé à blanc explosera.
2009, c'est au tour de la PSP et de la PS2 d'accueillir le jeu de course dans les environnements glacés de l'arctique. Rien de très novateur, mais la PSP s'offre ici un titre digne de sa puissance.

L'écorcheur et la déconcentreuse

Maintenant revenons à nos moutons. Nous sommes en 2011, et Motorstorm Apocalypse débarque sur PS3 dans moins de 3 jours pour le plus grand plaisir des fans. Avec maintenant 13 classes de véhicules disponibles le bonheur n'en est que plus grand. Mais ce qui m'as le plus frappé, ce sont les environnements, qui à la manière d'un Split/Second peuvent se détruire.
Toujours aussi nerveux, le jeu est sublimé par des graphismes à couper le souffle, et la profondeur de champs et les particules qui volent dans tout les sens renforcent l'immersion une fois les lunettes 3D enfilées.



Pour ce qui est de la soirée, nous avons été conviés par un hockeyeur québécois (alias l'écorcheur (de noms)) qui à l'occasion à enfilé une tenue plus appropriée à participer à un tirage au sort où l'on pouvait gagner une smartbox, et à un tournoi avec comme premier prix un pack PS3 Motorstorm Apocalypse.
Je participe et je perds à une trentaine de secondes de la fin contre la personne qui finira premier du tournoi, sans regrets.

Déjà la fin de la soirée et les gagnants du tirage sont annoncés. A ma grande surprise je gagne une smartbox aventure. Je ne sais pas encore ce que je vais en faire, peut être l'échanger et payer la différence pour offrir à ma petite amie un week-end en amoureux.

Pour finir, encore une piqure de rappel : Motorstorm apocalypse sortira le 16 mars, exclusivement sur PS3.

Et pour ceux qui aiment les dev-diaries :




Et surtout la vidéo de la soirée by Spry :




Crédits photo : Playstation France

[Jeux Vidéos] 2ème trophée de Platine - Killzone 3



Avant de vous proposer le test de Killzone 3, j'ai voulu y jouer le plus possible afin de pouvoir livrer un billet le plus complet possible.
C'est donc presque tout naturellement que j'ai obtenu le trophée de platine sur ce jeu.

Pas très difficile à avoir (~15h) il nécessitera tout de même un peu de maîtrise pour les non initiés aux FPS car il faudra tout de même finir le jeu en mode Élite. Ce mode force le non affichage du crosshair ce qui rend la tâche un peu plus difficile lorsqu'il s'agit de viser au jugé.
Le plus long sera tout de même de finir le jeu 2 fois et demie.
Toutes les autres trophées se débloquent plus ou moins facilement au cours de l'histoire sans vraiment trop forcer.

Pour ce qui est des trophées multi, il faudra simplement jouer avec toutes les classes disponibles et utiliser la compétence principale à chaque fois.
Comme d'habitude, je propose bien entendu mon aide à tout ceux qui voudraient faire tomber ce trophée.

10 mars 2011

[Série] How I met your mother et The Big Bang theory sont renouvellées




Comme vous le savez peut être, je suis un accroc aux séries. Comiques, fantastiques, aventure, je touche à peu près à tout.

Je viens tout juste d'apprendre que 2 de mes séries comiques préférés en ce moment, à savoir How I met your mother et The Big Bang theory, rempilent respectivement pour 2 et 3 saisons.


How I met your mother

♪ Nothing suit me like a suit ♪

CBS a commandé 2 nouvelles saisons de How I met your mother de 22 épisodes chacune. Bonne nouvelle tous les acteurs principaux de la série renouvellent leurs contrats pour ces 2 saisons supplémentaires. J'avais entendu une rumeur qui disait que Jason Segel (Marshall) voulait quitter la série, heureusement il n'en est rien !
[RAGE ACTIVTED] Donc il faudra encore attendre 2 ans pour connaître le fin mot de l'histoire si tout se passe comme prévu. [/RAGE ACTIVATED]


The Big Bang Theory



Ultra satisfaite de cette série, CBS à également commandé 3 nouvelles saisons des aventures de nos geekos californiens favoris.
C'est donc avec plaisir qu'on verra Sheldon, Leonard, Raj, Howard et Penny sur nos écrans jusqu'en 2013/2014 (si la terre n'est pas détruite avant).
Petite info complémentaire : Jim Parsons (Sheldon) à gagné le Golden Globe du "Meilleur acteur dans une comédie ou série musicale" le 16 janvier dernier.

8 mars 2011

[Test] Little Big Planet 2


En 2008 sortait Little Big Planet, un OVNI vidéo-ludique exclusif à la PS3. Au coeur du concept, 3 mots : "Jouer, Créer, Partager". Jouer car au fond c'est un jeu et récupérer des objets pour Créer vos propres mondes et objets qui pourront ensuite être Partagés au sein de la communauté.
Prenant à contre pied la tendance générale de jeux aux graphismes photo réalistes et relativement adultes, Little Big Planet à conquis les joueurs friands de concepts atypiques et après 2 millions de niveaux crées par la communauté, Media Molecule remet le couvert avec Little Big Planet 2 et prends le pari de rendre le jeu plus attractif et plus créatif encore. Alors pari tenu ?


Jouer

Tout comme dans le premier opus, le scénario est totalement anecdotique : un grand méchant, le Négativitron, veut détruire Little Big Planet, et vous, Sackboy/Sackgirl, avec l'aide des Créateurs doivent sauver votre monde.
Tout ça comme prétexte pour vous amener à traverser un peu plus d'une cinquantaine de niveaux tous aussi fournis, immersifs et agréables à parcourir.
Comme d'habitude, il vous sera possible de jouer en local et en ligne jusqu'à 4 joueurs, et pour finir certains niveaux à 100% il sera même obligatoire d'y jouer avec 3 de vos amis.
Graphiquement très réussi, les levels designers sont se sont réellement appliqués sur chaque niveau afin de lui donner une identité propre. J'ai particulièrement aimé les premiers niveaux qui fourmillent de détails et où la première nouveauté fait son apparition.
Petite déception tout de même, les musiques sont relativement classiques et ne se démarquent pas assez, pourquoi ? Dans Little Big Planet 1, j'ai adoré la bande son (je l'ai même achetée), mais ça ne sera pas le cas cette fois ci...


Car oui, les développeurs de Media Molecule ne sont pas restés sur leurs acquis. Ils nous proposent de nouveaux "équipements" pour votre sackboy. Du grappin à longueur modifiable au lance gâteau en passant par les gants de force, votre petite poupée de chiffon customisée sera bien équipé pour aller péter la gueule combattre le négativitron.
On peut désormais contrôler les différents "véhicules" du jeu, ce qui comparé au premier opus, donne une plus grande liberté d'action et permet de varier les plaisirs. Vous pourrez même jouer avec des sackbots, des copains des lemmings.
Grand changement également, le jeu n'est plus exclusivement de la plate-forme. Vu qu'il y a différents véhicules, de nouveaux modes tels que des courses de souris, ou bien même des shoot em' up ont été crées spécialement pour diversifier le gameplay.

 

Créer & Partager

Toujours au coeur du concept, la création et le partage seront de mise pour les chasseurs de trophées et les architectes en herbe.
Dans cet opus, j'ai trouvé l'éditeur de niveaux bien plus abordable que dans le premier. Mais n'ayez crainte, pour les novices pas de souci, de nombreux tutoriaux vous seront proposés afin de maîtriser la création de jeux.
Oui, de jeux, car comme je vous l'ai dit quelques lignes plus haut, tout comme dans le solo qui n'est plus uniquement un jeu de plate-forme, vous pourrez créer vos FPS, copies de jeux rétro, shoot em' up, jeux de courses à la mode micromachines, tower défense et même un jeu de billard !

La seule limite, c'est votre imagination !

De plus, les 2 millions de niveaux déjà crées par la communauté dans le premier opus sont disponibles. Autant vous dire que la durée de vie du titre est infinie, car de très nombreux niveaux sont crées chaque jour, et même dans certains cas, des jeux entiers. Je ne me suis pas livré à l'exercice (je ne suis pas très créatif) mais certains créateurs font un boulot dément !

Digne descendant du premier, ce Litle Big Planet 2 est, selon moi, le jeu bac à sable par référence. Avec une aventure solo/multi de base qui vous occupera entre 5 et 10 heures, le temps de tout collecter, et un mode multijoueur/création ultra fourni où il vous sera possible de passer de très (trop) nombreuses heures (journées) à créer votre monde/jeu, on tient ici un très bon titre qui conviendra autant aux petits qu'au grands enfants.





Ma note : 18/20