28 février 2011

[Critique] Paul


Synopsis : Depuis 60 ans, Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l'abri des regards dans une base militaire ultra secrète... Paul est à l'origine de tout ce qu’on a pu imaginer sur les extraterrestres, du merchandising aux scénarios de Rencontres du troisième type , E.T. ou encore X Files. Hélas pour lui, maintenant que le gouvernement américain lui a soutiré toutes les informations intéressantes sur la vie extraterrestre, il décide de se débarrasser de lui. Paul réussit alors à s'échapper et tombe nez à nez avec deux adolescents attardés fans de science-fiction qui sillonnent les États-Unis en camping car. Paul les convainc de l'emmener avec eux et de l'aider à quitter la terre. La tâche s’avère d'autant plus difficile pour nos deux "héros du dimanche" qu'ils sont poursuivis par un flic implacable assisté de deux pieds nickelés du FBI...

Le mot du geek : Tout d'abord, désolé pour cette semaine sans beaucoup d'article, la grippe m'étant tombé sur la gueule (sur ce, merci à ceux qui m'ont souhaité un prompt rétablissement), impossible d'écrire le moindre truc. Mais bon, on commence cette joyeuse semaine (youpi, c'est la fin des vacances ! * ironie *) par la critique d'un film que j'ai adoré en ce début d'année : Paul.

Le scénario, relativement classique, raconte l'histoire de 2 gars un peu (beaucoup) nerd, Clive (Nick Frost) et Greame (Simon Pegg), deux amis d'enfance passionnés par la SF qui rencontrent un petit bonhomme vert, Paul (avec la voix de Seth Rogen, et dans la version française celle de Philippe Manoeuvre et soyons honnêtes, ça colle plutôt bien). Classique, mais ce n'était pas sans la touche de folie amenée par Frost et Pegg (qui rappelons le étaient les gars derrière Shawn of the dead et Hot Fuzz) qui fait de ce pitch vu et revu un petit bonheur à regarder !
Tourné à la manière d'un road movie, les 2 compères doivent aider Paul à retourner chez lui, mais ils sont poursuivis par un doux dingue qui doit ramener l'alien dans la zone 51 pour le tuer....


Mais là ou le film fait tout mon bonheur, c'est dans son côté intertextuel totalement assumé comme on a pu le voir dans les précédents films du duo anglais. L'intertextualité, qui est le principe même de la culture geek (selon moi), c'est le fait de mélanger toute les références possibles et inimaginables pour créer un film original mais regorgeant de ce que les mauvaises langues pourrait appeler du fan service.
De Star Wars à Alien en passant par de nombreuses références au monde des comics book ce film est un pot pourri de culture alternative des 30 dernières années.
Selon moi, plutôt destiné à un public relativement averti, il plaira tout de même au spectateur lambda, même si il ne saisira pas la quintessence de cette parodie des films d'aliens des années 70.

Swingant entre humour (de bon goût ou plus pipi/caca), action, et SF, le rythme est rarement lent et on ne s'ennuie qu'en de rares moments.
Taclant l'église catholique pendant un bon moment, je déconseille vivement ce film à tout les fanatiques religieux (oui oui fanatiques, parce que nier la théorie de l'évolution au profit d'une création par dieu, c'est du fanatisme). Personnellement, j'adhère totalement à cet humour, et voir l'obstination des religieux m'amuse au plus haut point.

Visuellement banal, il faut tout de même noter le très bon travail de l'équipe technique pour avoir incrusté Paul sans le moindre accroc et ce à chaque plan. La bande son, orientée rock, est très bonne est colle vraiment à l'ambiance du film.


Pour finir Paul est mon coup de cœur en ce début d'année 2011 et je pense qu'il est bien parti pour être le seul et l'unique tout comme Kick-Ass l'avait été en 2010. Regorgeant d'humour et de références geek à tout les étages (particulièrement sur Star Wars, qui si vous ne l'avez toujours pas compris sont mes films préférés), on tient ici un très bon divertissement. A aller voir d'urgence dès mercredi prochain !









Ma note : 5/5

1 commentaires:

Anne a dit…

J'ai préféré Shaun of the dead (même si ça na rien a voir hormis les acteurs), mais ça reste très divertissant.

Enregistrer un commentaire