10 juin 2010

[Critique] Shrek 4 - Il était une fin


Synopsis : Après avoir vaincu un méchant dragon, sauvé une belle princesse et le royaume de ses parents, que peut encore faire un ogre malodorant et mal léché ? Domestiqué, assagi, Shrek a perdu jusqu'à l'envie de rugir et regrette le bon vieux temps où il semait la terreur dans le royaume. Aujourd'hui, tel une idole déchue, il se contente de signer des autographes à tour de bras. Trop triste...
C'est alors que l'habile et sournois Tracassin lui propose un contrat. Shrek se retrouve soudain transporté dans un monde parallèle totalement déjanté où les ogres sont pourchassés, où Tracassin est roi, où Fiona et son bien-aimé ne se jamais rencontrés...
Shrek va-t-il réussir à déjouer le sortilège, à repasser de l'autre côté du miroir, à sauver ses amis, à retrouver son monde et reconquérir l'amour de sa vie ?


Le mot du geek : Après un 3 opus très décevant, ce dernier volet de la saga Shrek clos en beauté 9 ans de tribulations de l'ogre vert.
Marié à Fiona, papa de 3 petits monstres, Shrek regrette son ancien statut d'ogre craint dans tout Fort Fort Lointain. C'est alors qu'un petit lutin, du nom de Tracassin, lui propose un contrat magique, à l'issue duquel Shrek aura le droit de vivre la journée de ses rêves. Mais cela cache en fait un plan des plus machiavéliques. L'objectif de Tracassin ? Devenir le roi de Fort Fort Lointain et asseoir son autorité (une critique par rapport aux chefs d'états de petite taille ? ;) ). C'est alors que Shrek se voit ainsi propulsé dans un monde parallèle, où ses amis et l'amour de sa vie ne le connaissent pas.


Cet opus est en aux 3 premiers car il ne continue pas vraiment l'histoire. Il est dans une optique : "Et si Shrek n'avait pas sauvé Fiona ?". Heureusement pour nous l'ambiance déjantée du premier et du deuxième volume est présente mais malheureusement la simplicité enfantine du scénario et les blagues au ras des pâquerettes du troisième sont également de la fête.
Dans le monde parallèle de Tracassin, Fiona est devenue une guerrière qui mène les ogres au combat, l'Ane est utilisé par les sorcières, subalternes de Tracassin, pour transporter les prisonniers, le Chat Potté à pris un peu plus que de l'embonpoint et mon préféré, Pti Biscuit est devenu un gladiateur !


Le quatrième volet cultive néanmoins les qualités des précédents Shrek : BO rythmée, bien qu'un peu effacée dans cet opus, l'utilisation de musiques à contre-emploi, duo Shrek/Ane et maintenant Ane/Chat Potelé (oui vous avez bien lu) toujours désopilant et une animation excellente, qui est sublimée grâce à la 3D et l’aspect caricatural et humoristique des personnages.
En parlant de la 3D, je n'avais pas remarqué ça dans Avatar (le seul autre film que j'ai vu en 3D), mais à cette projection, tout ce qui étaient arrières plans et écritures étaient tout flous. Peut-être un problème de réglage...


Finalement, Shrek 4 n'est pas le meilleur épisode de cette saga qui se termine avec lui mais propose une fin agréable à regarder. Bien qu'on y trouve un côté trop enfantin qui m'a déplu ainsi que des scènes qui trainent en longueur, ce dernier volet remonte le niveau et finit en beauté.






Ma note : 3,5+/5

Je remercie chaleureusement Way To Blue et Paramount pour cette avant première. Dernière précision un spin-off sur le Chat Potté est en préparation.

2 commentaires:

Maspalio a dit…

merci pour ton avis .La pré co du blu ray sera bientôt effectué :)

Titi-chan a dit…

Yop, personnellement, avant première à Rennes dimanche et j'y serai mais je sens qu'il va me plaire :p.

Enregistrer un commentaire