11 avril 2010

[Test] Fat Princess : Fistful of cake


N'ayant malheureusement pas de partenariat avec Playstation France, je me suis récemment procuré Fat Princess : Fistful of cake (Biscuitement vôtre en français).

Ayant un peu joué à la version PS3 du titre j'étais déjà au courant du système de jeu. Cette mouture PSP, comme celle de sa grande sœur, est un jeu d'action/stratégie/beat'em all qui comporte une campagne solo d'une quinzaine de chapitres, et un mode online jusqu'à 8 joueurs dans plusieurs modes de jeu dont du Team Deathmatch. Cinq classes de personnages disponibles : on incarne toujours au choix un ouvrier, un guerrier, un garde, un mage ou un prêtre en choisissant le chapeau correspondant à la classe en question.

On peut jouer au titre de manière solo ou en multijoueur. Pour ce qui est du solo, il y a 3 différents modes de jeux :
  • Le premier, La légende de la princesse grasse, est le mode histoire du jeu. La fille du roi se retrouve avec une autre princesse dans un château où elles trouvent un gâteau auquel il est impossible de résister si on en a mangé. Elles se font alors enlever par le peuple de la forêt et c’est là que l’aventure commence ! On est alors amené à sauver notre princesse, tout en empêchant l'ennemi de sauver la sienne (on pourra lui faire manger du gâteau pour qu'elle grossisse et elle sera alors trop lourde pour être portée toute seule si on veut aller vite). On va donc devoir sauver notre princesse grasse dans différents scénarios (que vous pourrez plus tard jouer en ligne), sur différentes maps. Pour ceux qui auraient joué à la version PS3, le solo est ici bien plus complet !
  • Le deuxième, Vadrouiller, permet de jouer une partie avec des paramètres que l'on règle. En gros, un multi mais avec des bots (complètement à la ramasse, j'y reviendrais plus tard). On peut donc jouer à des modes bien marrants, et à mon préféré, la sombre faucheuse. Dans ce mode, un casque noir est déposé quelque part sur la place centrale d’une carte spéciale, et le but est de massacrer le plus d'ennemis possibles tant qu'on à le casque. La faucheuse est un mélange de guerrier et de prêtre noir. On est une vraie furie et tout les chapeaux se trouvent sur la carte pour vous arrêter.
  • Pour ce qui est du dernier, Combat de gladiateurs, c’est une autre paire de manche. Vous aurez le choix entre toutes les classes et vous devrez vaincre une série d’adversaires afin de compléter l’arène. Un mode de jeu plutôt difficile, pour ceux qui cherchent du challenge, vous en aurez !
Le jeu prend bien entendu, comme sur PS3, toute sa dimension en ligne. En effet, l'IA (alliée surtout, sinon ça n'est pas amusant) est loin d'être excellente et on se retrouve vite à faire tout le boulot tout seul, si on ne veut pas perdre. On observe surtout ces défauts en moyen et difficile, au bout de 2min (voire 2min30) on se fait ravager l'intérieur de notre château et personne ne défend. L'IA en plus de ne pas jouer en équipe, la sabote. Les ouvriers commencent à construire sans terminer et donc gaspillent les ressources.


Je redoutais une jouabilité moindre, mais aucunement ! Tout est fluide, agréable à regarder, les couleurs sont nettes et bien que le jeu, forcément réduit à une taille PSP, présente quelques pixels un peu trop visibles. La bande son est identique à celle sortie sur PS3, amusante et entêtante. Les petites interventions des personnages quand on en tue un autre viennent ponctuer la partie d'une touche moqueuse.
On peut également personnaliser son avatar, mais c'est plutôt anecdotique, le port d'un chapeau changeant totalement votre apparence, et forcément avec un chapeau, impossible de voir vos cheveux.


Finalement, un bon jeu mais qui en solo ne vaut pas grand chose (1h30-2h pour le finir en simple), le multi est une chose essentielle pour ce titre. Si vous n'avez pas une envie de faire du multijoueur ou si vous avez la version PS3, passez votre chemin.

Ma note : 14/20

2 commentaires:

Maspalio a dit…

merci pour le test ,nous lui avons mis la même note.

benji a dit…

et bien moi j'attends encore le test de Kendal sur le blog... merci pour ton avis ;)

Enregistrer un commentaire